Fils de Florence Rey

from by CLUEDO KREW

/

lyrics

T'es qui face à l'Absolu depuis qu'la jeunesse s'est perdue pendue au 4 octobre 94 ?
La jeunesse avait la haine des flingues et la fougue de la jeunesse
Elle a cogné fort et dans les formes
Roméo était un maniaque du grand soir
Un activiste de l'absolu qui ne voulait pas buter de taxi black
Roméo n'était ni plus ni moins qu'le crack brisé d'un squat de Panam
Juliette suivait
T'es qui face à l'absolu face à la clique à Pasqua qui propose des têtes à trancher ?
Un juré d'98
On n'est pas sérieux quand on a dix-huit ans
On boycotte les scrutins et on prend un fusil à pompe à crédit
On joue les bandits à la préfourrière de Pantin
Sans menottes pour neutraliser les flics on panique
Maupin n'est pas sérieux ce soir d'octobre 94
Quand sa compagne rend les armes lui...
Y rend la vie
L'as de la varappe dérape attrapé par une balle
Et blessé va au bout résolu englué dans son absolu
Un mauvais virage pour un mirage de révolutionnaire frustré
Cette histoire tu la connais on t'la servie à toutes les sauces
Des médias au rap français qui n'a pas rongé l'os ?
Du pathos t'en veux tiens t'en as plein
Quinze après t'avales encore les pépins d'l'affaire Rey-Maupin
Tueurs de flics ainsi naît la légende
La voie publique est gourmande elle redemande du sang
La Sybille est à la une brune dans la lune et si belle éblouie par son crime fracassant
Elle dit que dalle aux flics d'ailleurs qu'aurait-elle à dire ?
L'amour est mort sous les balles Bonnie n'a plus d'avenir
Murée dans le silence et dans le vague souvenir d'un acte qui la dépasse
Elle attend sur la paillasse que sa peine passe...

Face à l'absolu c'est sûr mon flow est complaisant
Chui con et alors moi ça m'plait d't'emmerder
L'absolu a bon dos dans l'affaire Rey-Maupin
En résumé ils étaient fous résume le rupin
Ca risque pas d'nous arrive déconner à ce point faut y aller
De la mouvance autonome mon môme n'approchera point
Tu ne tueras poing serrés que sûr de ton bon droit
T'as un différent avec la vie bah...
Démerde-toi !

Canta la policia
Matalo, dejame sólo
con te en memoria
Encerrada aquí lloro
Quedar con vida
con vida nada más
Olvidar el dia
En que tu me dejas

Fils de Florence Rey
La jeunesse dérape sans raison
Tire un trait sur le bonheur à l'heure où tu t'couches y s'est d'jà tiré
Tu rapièces comme tu peux ton passé mais ça tient pas
T'as l'choix soit tu parles soit…
Le rejet est à-peu-près tout c'que t'as dans les yeux
T'as des tics dans les pieds
Des salauds d'absolus qui courent le long de ton œsophage
Mais à chaque décrochage tu t'rapproches du concret
Tu redescends d'un nuage
Tes morts !
Tu les gardes au chaud et l'abcès tu l'crèves dans ton coin
Pas d'témoins mais du spleen
À consommer en solo
Vite pris vite chié vite torché !
Etant donné que pour une boite de Bonduelle tu raques
On peut sans s'tromper dire que tu casques souvent
Tu comptes les couleuvres et les dents qui t'restent
Ton Far-west est urbain et s'arrête à hauteur du premier sac-à-main tentant
C'est tentant
Tenter quoi ? La Fac ? Et pourquoi ?
Galère plutôt sans !
Une vache ne se fâche pas avec sa naissance mais toi oui
T'as mal ? Ca t'lance ou ça douille ?
Y'a des solutions de Perlimpinpin dans le tiroir
Vas-y sers toi pintes-toi
Y'a sur les étals de l'absolu de premier choix
Promets-nous la diététique mon cul
Promet-nous l'excès
Promet-nous l'insuccès au nom des fils de Florence Rey
L'absolu c'est foutre un pain à quelqu'un
Par exemple à celle qui t'caresse la cuisse d'un revers de main
À chaque passage à tabac elle a la gorge qui s'noue
Renoue donc avec l'instinct car à chaque hospitalisation s'accentue l'absolu
Fils de Florence Rey
T'accumules les contre-attaques flagadas
J'crois qui te faudra du jaja pour comprendre mon coq-à-l'âne
Fils de Florence Rey je sais moi
Que t'es atterré par les émissions débiles titrant sur les vrais jumeaux
Mais tu les mates quand-même parce que les gardes-chasse de Très-chasse te saoulent
Y'a des jours où tu croises au large
Loin dans les avenues de tes après-midi libres
C'est là que parfois tu décharges la marchandise des voiliers
Et quoique tu dises les voiliers t'font saliver
Un journalier ça boit l'eau d'sa bouche ça touche du bois d'la souche ca louche sur le sablier !
Fils de Florence Rey
Même les films décadents pouraves où les braves se font tuer finissent bien
C'est dire à quel point cette chienne de vie a besoin d'affection
Ca t'afflige mais sache que l'enfant seul aussi est affligé
Au pied du canapé où son épave de père comate il mate la télé
D'ailleurs il n'y a que dans ces moments qu'il ne se carapate pas
Fils de Florence Rey
Au premier rais d'soleil t'es comme lui
Tu tires les rideaux inspires et t'enfuis
Vas pas croire que croiser les doigts dans ton dos
Suffira pour poser ta croix en pleine rue
Fils de Florence Rey oublie la pensée magique
La filière technologique ça c'est du concret
Alors agis mon fils t'as pas besoin de calibre pour te hisser ca glissera tout seul
Décentralise tes rancœurs et ça glissera tout seul
Il existe des métiers pour lesquels les balafrés d'la vie ont la gueule de l'emploi
T'as le choix...
À toi de t'engager d'éprouver ta voie
L'air de rien l'espoir du grand soir s'efface
Mais sache que quelque part il est écrit que l'acte pur consiste à faire feu sur la foule
Voire sur les voiliers que la houle tranquille fait tanguer
Comme les étoiles...

Au-dessus des fils de Florence Rey


Malenka, Fang Shih Yu


CK

credits

from Le melon, track released January 10, 2011
Victor Jorge, François Forestier, Général Lee, Malenka, Fang Shih Yu

tags

license

all rights reserved

about

CLUEDO KREW France

contact / help

Contact CLUEDO KREW